Mornac-sur-Seudre

Mornac-sur-Seudre

Mornac-sur-Seudre

Plus beau village de France

Petite commune du Royannais, sur la rive gauche de la Seudre et des grandes étendues de Marennes-Oléron, Mornac-sur-Seudre s’organise autour de ruelles médiévales et d’un port de pêche. L’ensemble a été désigné parmi les Plus beaux villages de France.

Tout ceci débute au VIe s. avec la Seigneurie de Mornac qui est la plus puissante de la presqu’île d’Arvert. A la fin du XIe s., la Seudre est couverte de salines ;son sel est le plus réputé de toute la région. Bien des siècles plus tard, le bourg ne sera plus seulement reconnu pour ses marais salans et pour sa pêche, mais également pour les huîtres et son tourime de masse. Jusqu’à devenir une ville d’artisanat membre du réseau des « Villes et métiers d’art ».

Mornac-sur-Seudre
Mornac-sur-Seudre

L’église Saint-Pierre est un édifice roman bâti sous la forme d’une croix latine. Elle est édifiée sur les ruines d’un sanctuaire mérovingien au Xe s.

La nef charpentée attire le regard du visiteur, car elle remplace les croisées d’ogives qui se sont effondrées. Outre la litre funéraire d’un seigneur de Mornac, des traces de fresques du XIIe s. subsistent, sans oublier des sarcophages qui devaient se trouver autour de l’église, dans la tradition du saintongeais.

Dans ce village de pêcheurs, Saint-Pierre veille sur les mornaçons depuis plus de mille ans.

L’édification des halles de Mornac-sur-Seuldre remonte au Moyen-Âge. Elles se situent en dehors des remparts du château dont il ne subsiste qu’une tour (demeure privée). Se trouvant également à l’aplomb du Prieuré Saint-Nicolas, également détruit, les halles sont le lieu réputé de la région, où les villageois peuvent se livrer au commerce moyennant un droit payé au seigneur.

Noirmoutier n’est pas si loin. Les ruelles déversent leurs lots de visiteurs qui déambulent entre ateliers d’artisanat et commerces plus classiques.

Les cabanes pittoresques attirent les chalands le long de la Seudre. A Mornac-sur-Seudre, on parle poissons, huîtres et filets à remanier. Et quand les heures s’épuisent sur fond de vin du pays, sans doute doit-on aussi s’engueuler en se disant que c’est le sel de la vie. Tout se marie sans rien déranger de l’histoire, des traditions et de la fierté d’appartenir au pays saintongeais.

Il est déjà tard et Saint-palais-sur-Mer nous attend. Un gueuleton nous tend les bras, mais on se dit quand même qu’on y reviendra à Mornac-sur-Seudre. Ne serait-ce que pour une bonne bourriche accompagnée de vin Charentais.

MORNAC-SUR-SEUDRE, 17113

Toutes les images ou vidéos qui ne sont pas de ma production vous emmènent directement vers leur site hébergeur par simple clic. Une occasion supplémentaire d’être curieux et d’en apprendre bien davantage sur le sujet traité ici!

Un commentaire

Les commentaires sont fermés.