Château de Pesselières à Jalognes

Château de Pesselières

Du travail, du travail et ….

Du travail ! Et le résultat de ce parc, classé Jardin Remarquable, est tout à fait à la hauteur de ce rêve fou d’un propriétaire qui souhaitait agrémenter la restauration de son château. Un régisseur et un ouvrier règnent en maîtres des fleurs et autres végétaux qu’il faut dompter au fil des saisons.

Château de Pesselières à Jalognes
Château de Pesselières à Jalognes

Le château de Pesselières est une ancienne demeure des Maréchaux Héréditaires du Comté de Sancerre qui disposaient des droits de haute et basse justice sur leurs terres. L’existence du château est mentionnée dès 1170. Vers 1380, le château et maison forte passe par La Porte, une famille attachée au service de Jean III de Sancerre.

Château de Pesselières à Jalognes
Château de Pesselières à Jalognes

En 1640, la dernière des La Porte cède la demeure, passablement dévastée par les Guerres de Religion, à Jean de Guibert qui entreprend de la restaurer. La Révolution se passe tant bien que mal et le propriétaire, inquiété sous la Terreur, meurt paisiblement en son château en 1810.

Château de Pesselières à Jalognes
Château de Pesselières à Jalognes

Jusqu’en 1820, le château de Pesselières est bichonné par le président du Tribunal civil de Sancerre, avec notamment la création d’une chapelle à l’entrée du parc. La période qui s’ensuit, de 1848 à 1990, est faite de hauts et de bas liés aux vicissitudes d’une famille descendant d’un colonel décoré de la Légion d’Honneur par Napoléon Ier.

Château de Pesselières, Jalognes
Château de Pesselières, Jalognes

Un producteur pouvant en cacher un autre, Pascal Fontanille (Clem’, Sous le Soleil, La Prophétie d’Avignon …) tombe sous le charme en 2005. Du moins, espère-t-il que le temps permettra au charme d’agir, car tout est à refaire ou à reconstruire. Si la famille Collard a restauré au XIXe s. le parc romantique créé au XVIIIe s. par le marquis de Puységur, c’est bien d’une friche dont hérite le nouveau propriétaire qui acquière les lignes directrices d’un parc à la française, de sources, de bois et d’une décharge d’automobiles. Un paysagiste, un architecte et sa passion ne seront pas de trop pour redonner vie à la nature durant près de quinze années.

Même si les iris ne sont plus de saison, quel plaisir de se perdre dans ce vaste parc, où s’entremêlent art topiaire et grande prairie naturelle ou bien encore potager et pelouses surveillées par de somptueux arbres centenaires. Difficile, toutes proportions gardées, de ne pas faire référence au Parc floral d’Apremont sur Allier qui fait l’objet de soins tout aussi attentifs de la part de ses actuels propriétaires. Allées de buis et art topiaire disions-nous…

Homme de télé, le propriétaire actuel s’est même fait installer une petite lucarne sur la forêt. Comble de la modernité !

Et au milieu coule une rivière dont les sources foisonnantes irriguent l’ensemble du parc du château de Pesselières.

Château de Pesselières, Jalognes
Château de Pesselières, Jalognes

Le parc romantique d’un château qui n’est pas ouvert à la visite, mais offrant des arbres remarquables en bordure d’une allée de buis taillés.

Et qui dit Jardin Remarquable évoque souvent pour le plaisir des yeux et des senteurs, un potager tout aussi remarquable. D’autant plus que celui-ci a été inspiré et élaboré avec un goût prononcé pour le vert et le beau, tout simplement.

Dans un siècle, certains visiteurs y verront la main de Dieu , une sorte de petit Paradis. Chacun voit midi à sa porte et la vérité n’est pas toujours au fond du puits.

Château de Pesselières, Jalognes
Château de Pesselières, Jalognes

CHÂTEAU DE PESSELIERES, 18300 JALOGNES

Toutes les images ou vidéos qui ne sont pas de ma production vous emmènent directement vers leur site hébergeur par simple clic. Une occasion supplémentaire d’être curieux et d’en apprendre bien davantage sur le sujet traité ici!