L'Abbaye de Fontenay, Côte d'Or

L’Abbaye de Fontenay

Bernard de Clairvaux

Orientée vers l’est, l’église de Fontenay a été construite à partir de 1139 et consacrée par le pape Eugène III en 1147. Le moins que l’on puisse dire est que l’esprit de Saint Bernard, Bernard de Clairvaux, a régné en maître dans cette construction, d’un dépouillement remarquable.

Orientée vers l’orient, le plan forme une croix latine de 66 mètres de long pour 16,70 mètres de haut. De style roman, voûtée en berceau brisé, l’intérieur est d’une simplicité absolue et revendiquée : Bernard de Clairvaux souhaitait que rien ne trouble la prière au sein de l’église abbatiale de Fontenay.

Dans le bras nord du transept, la statue de Notre-Dame de Fontenay (fin XIIIe siècle) se trouve devant la porte des morts qui ouvrait sur le cimetière des moines. Le sanctuaire est pavé de carreaux émaillés qui devaient recouvrir tout la nef.

A ne pas rater, la pierre tombale de l’évêque Ebrard de Norwich qui fut l’un des mécènes de la construction de l’abbaye.

L’Abbaye de Fontenay, Côte d’Or

Vous croiserez également les gisants du chevalier Mello d’Epoisses et de son épouse, issus d’une noble famille de Bourgogne.

L'Abbaye de Fontenay, Côte d'Or
L’Abbaye de Fontenay, Côte d’Or

L’ancien retable qui devait sans doute se trouver au niveau de l’autel a partiellement été sauvé.

Dans le bras sud du transept, un escalier mène au dortoir des moines. La charpente du XVe s. est remarquable, en coque de bateau renversé. Saint Bernard stipulait que tous les moines devaient dormir dans la même pièce sur une simple paillasse.

Le cloître est un ensemble magnifique, véritable respiration du monastère.

L’armorium claustri est la bibliothèque où étaient rangés les livres sur étagères.

L'Abbaye de Fontenay, Côte d'Or
L’Abbaye de Fontenay, Côte d’Or

Bernard de Clairvaux signe à nouveau la sobriété du rectangle de 36 mètres sur 38, avec des chapiteaux recouverts de motifs végétaux, un clocher modeste et des cheminées simples au-dessus du chauffoir, datant du XIIe s.

La salle capitulaire s’ouvre sur une vaste salle voûtée sur croisée d’ogives. Chaque jour, les moines y lisent un chapitre de la règle de Saint Benoît et y débattent des affaires courantes.

Les moines copistes qui enluminaient et recopiaient les manuscrits se regroupaient dans la salle adjacente recouverte de douze voûtes d’ogives. Jouxtant la salle des moines, le chauffoir. Là-encore, l’esprit de Saint Bernard n’est pas loin : il s’agit de la seule pièce (avec l’infirmerie et la cuisine) où le chauffage est autorisé. De petites portes permettent une ventilation élevant légèrement la température des autres salles.

Bien qu’isolé parmi les pierres, sans fioriture ni possibilité d’échappement, chaque visiteur développera une sensibilité particulière pour le vert, particulièrement entretenu en cette saison au sein de l’abbaye de Fontenay.

L’abbaye de Fontenay

Tous les bâtiments ne sont pas ouverts à la visite et il faudra se contenter d’un court passage à l’infirmerie…

L’Abbaye de Fontenay, Côte d’Or

…à ne pas confondre avec l’enfermerie, prison pour les uns, lieu de basse et haute justice rendue par les moines sur leurs terres, ou coffre aux trésors pour les autres. Quoi qu’il en soit, le mur pignon est le dernier vestige du réfectoire datant du XIIIe s.

L'Abbaye de Fontenay, Côte d'Or
L’Abbaye de Fontenay, Côte d’Or

A gauche du palais abbatial, se trouvent le pigeonnier et le chenil. Les murs de la tour du colombier font plus d’un mètre d’épaisseur et le chenil abritaient la pension des chiens des Ducs de Bourgogne.

Le logement des abbés commendataires, c’est-à-dire des nouveaux abbés nommés par le roi lors du passage de l’abbaye sous le régime de la commende en 1574 est situé en face de la galerie Seguin, du nom du gendre d’Elie de Montgolfier. Marc Seguin sera le premier constructeur des chemins de fer français.

L'Abbaye de Fontenay, Côte d'Or
L’Abbaye de Fontenay, Côte d’Or

La porterie de l’abbaye et le logement du frère portier datent du XVe s. On peut encore apercevoir la niche du chien et le trou par lequel il passait la tête. L’hôtellerie jouxtait cette partie.

L’Abbaye de Fontenay, Côte d’Or
L'Abbaye de Fontenay, Côte d'Or
L’Abbaye de Fontenay, Côte d’Or

La forge a été construite par les moines à la fin du XIIe s. Aux dimensions impressionnantes (53 mètres sur 13,50 mètres), elle leur permet d’exploiter la rivière de Fontenay, faisant ainsi tourner des roues qui actionnent les martinets (grands marteaux hydrauliques) battant le fer. Le minerai était extrait directement de la colline et acheminé via des tunnels. Les moines forgerons fabriquaient des outils vendus aux alentours.

Le martinet de la forge de l’abbaye de Fontenay
Reconstitution de l’ensemble du dispositif de forge de l’abbaye de Fontenay

La chapelle des étrangers accueille la boulangerie.

Le musée lapidaire comprend de nombreuses statues et autres détails fragmentaires qui aident à la compréhension de l’architecture et des us et coutumes du site.

L’abbaye de Fontenay est logiquement classée au patrimoine mondial de l’UNESCO

L'Abbaye de Fontenay, Côte d'Or
L’abbaye de Fontenay

L’abbaye de Fontenay, 21500 MARMAGNE

Toutes les images ou vidéos qui ne sont pas de ma production vous emmènent directement vers leur site hébergeur par simple clic. Une occasion supplémentaire d’être curieux et d’en apprendre bien davantage sur le sujet traité ici!