Château de Saint-Fargeau

Le château de Saint-Fargeau

Du frère Capet aux D’Ormesson

Tout commence vers l’an 1000, en Puisaye. Héribert, évêque d’Auxerre et frère naturel d’Hugues Capet, entreprend la construction d’un « pavillon » de chasse fortifié. Depuis mille ans, la destinée du château suit le cours des histoires, petites et grandes…

Durant près de trois siècles, Saint-Fargeau est l’affaire des seigneurs Ithier, dominant la Puisaye. Ithier III se rend en Terre Sainte aux côtés de Louis VII et le onzième du nom, sans descendance mâle, passe le relais à Louis de Bar, évêque de Verdun, qui le transmet à son neveu, Marquis de Montferrat, dont la descendance vend le domaine à Jacques Cœur. Nous sommes en 1450 et il est déjà l’heure de reconstruire le château de Saint-Fargeau !

Château de Saint-Fargeau
Château de Saint-Fargeau

En moins de dix années, admirez l’affaire : Jacques Cœur étant tombé en disgrâce, c’est Antoine de Chabannes, Grand Maître de France qui rachète le château de Saint-Fargeau et entreprend de construire l’une des tours, afin d’y résider durant les travaux et de la transformer en donjon à la suite. C’est sans compter sur Louis XI qui se venge d’une précédente défaite dans le Dauphiné et embastille Chabannes. Ce dernier s’échappe et la famille reconquiert durablement la bicoque jusqu’à son érection en duché-prairie par Henri III…en 1576.

Château de Saint-Fargeau
Château de Saint-Fargeau

Encore un petit siècle d’histoire et nous voici en 1652. Avant de devenir duché-prairie, le domaine est élevé en comté. En effet, l’une des petites-filles Chabannes a convolé avec René d’Anjou. Et la petite-fille de ce dernier, Renée, épouse François de Bourbon. C »‘est à cet instant qu’il ne faut pas se louper, car leur fils, Henri, devient le beau-père du frère de Louis XIII. Il s’agit de Gaston d’Orléans, fils d’Henri IV et de Marie de Médicis, dont l’ épouse meurt en enfantant une petite-fille qui sera connue à la fois sous les noms de duchesse de Montpensier, Anne-Marie-Louise d’Orléans et La Grande Mademoiselle. Première Frondeuse célèbre, la voici exilée au château de Saint-Fargeau…en 1652.

La galerie des Portraits, longue de vingt-huit mètres, dessert les appartements de la Grande Mademoiselle.

Château de Saint-Fargeau
Château de Saint-Fargeau

Elle dispose de la plus grande salle des Gardes du royaume.,

Le château de Saint-Fargeau
Le château de Saint-Fargeau
Château de Saint-Fargeau
Château de Saint-Fargeau

Et si vous croisez le monogramme AMLO au château de Saint-Fargeau, point de risque d’une invasion mexicaine! Il ne s’agit pas du président du Mexique, Andrés Manuel Lopez Obrador, mais d’un témoignage des travaux commandés par l’exilée à François Le Vau, architecte du roi, qui réorganise les façades intérieures, toutes édifiées en briques roses..

Château de Saint-Fargeau
Château de Saint-Fargeau

La Tour de la Chapelle et son grand perron.

Deux transactions plus tard et nous voici en 1715. Michel Robert Le Peletier des Forts, ministre d’Etat -entre autres- se porte acquéreur. Si nous le mentionnons ici, c’est que l’un de ses descendants célèbres, Louis-Michel Le Peletier de Saint-Fargeau, hérite du château. Célébrité plutôt posthume, car il a été Président de l’Assemblée en 1790 et, conventionnel, il s’inscrit très tôt contre la peine de mort et les les galères. Or, lors du procès contre Louis XVI, il vote pour la mort du roi. Il ne verra pas son exécution puisqu’il sera assassiné par Pâris, garde du corps et royaliste convaincu, dans un restaurant du Palais-Royal, la veille de l’exécution de Louis XVI, condamné à une voix près, le 20 janvier 1793. Le château de Saint-Fargeau a reconstitué la scène.

Le Peletier devient ainsi l’un des premiers martyrs de la Révolution. Son corps ensanglanté est exposé dans son lit au milieu de la place Vendôme sur le piédestal de la stute équestre de Louis XIV déboulonnée le 12 août 1792. Funérailles grandioses au Panthéon, peintes par David dont le tableau a disparu après son acquisition par la propre fille de Le Peletier qui est royaliste.

Château de Saint-Fargeau
Château de Saint-Fargeau

La dépouille de Le Peletier Saint Fargeau sera sortie du Panthéon pour rejoindre le caveau familial des Saint-Fargeau quelques temps plus tard. Avec Marat, dont les obsèques interviennent peu de temps après, Le Peletier symbolise la pompe souvent démesurée des cérémonies révolutionnaires .

Château de Saint-Fargeau
Château de Saint-Fargeau

Un petit tour par les cuisines.

Château de Saint-Fargeau
Château de Saint-Fargeau

L’étage réservé à la domesticité.

La lingerie.

Vers 1810, un parc à l’anglaise est dessiné par Le Peletier Mortefontaine qui a épousé sa cousine, une Le Peletier Saint-Fargeau. Leurs deux filles, comtesse de Talleyrand et marquise de Boisgelin, vendent le domaine à la famille Anisson du Perron, dont une fille épousa le marquis André d’Ormesson.

Et nous voici, enfin!, arrivés à Jean d’Ormesson, académicien,

Jean d’Orlesson par Astrid di Crollalanza

L’écrivain connaîtra le succès avec son roman Au plaisir de Dieu, directement inspiré de son enfance passée avec ses parents au château de Saint-Fargeau. Cette devise familiale est inscrite au fronton de la chapelle consacrée.

Convenons-en, le domaine devient une plaie béante, un puits de travaux et n’intéresse même pas l’Etat et surtout pas Malraux. Passé aux mains d’une société belge pendant dix ans, Michel Guyot s’en portera acquéreur en 1979, avec l’aide des collectivités locales. La visite de la charpente donne le tournis. Réalisée en cœur de chêne, elle représente 1 200 m3 de bois soit l’équivalent d’une forêt de 60 hectares !

Propriétaire des nombreux travaux, la famille entreprend une restauration aujourd’hui réussie, même si le visiteur peut être parfois désarçonné par le bric-à-broc servant à meubler cette demeure familiale.

Ne ratez surtout pas le grenier aux jouets! Pour les plus petits, c’est la salle de jeu idéale.

La bibliothèque donne sur la salle-à-manger ouverte à la visite privée.

Château de Saint-Fargeau
Château de Saint-Fargeau
Château de Saint-Fargeau
Château de Saint-Fargeau
Château de Saint-Fargeau
Château de Saint-Fargeau

D’autres aventures familiales complètent ce pentagone de Puisaye, dont un spectacle historique, une animation avec la Ferme du château ou bien encore le chantier médiéval de Guédelon. A l’occasion d’une prochaine visite, j’aurai la chance d’écrire deux mille ans d’histoire en une seule ligne : le château médiéval de Guédelon n’a connu qu’un seul propriétaire.

Reposant. Pour une fois!

Château de Saint-Fargeau
Château de Saint-Fargeau

Profitez également de votre visite à Saint-Fargeau pour visiter l’église Saint Ferreol.

Château de Saint-Fargeau, 89170, dans l’Yonne (Bourgogne)

Toutes les images ou vidéos qui ne sont pas de ma production vous emmènent directement vers leur site hébergeur par simple clic. Une occasion supplémentaire d’être curieux et d’en apprendre bien davantage sur le sujet traité ici!

Un commentaire

Les commentaires sont fermés.