Eglise Saint-Hilaire, Bazoches

L’église de Saint-Hilaire, Bazoches

Bazoches et Vauban…

Nous voici dans la vallée de la Cure, entre massif du Morvan et plateau du Nivernais, sur une route de pèlerinage, une voie romaine jalonnée de chapelles et d’églises.

Eglise Saint-Hilaire, Bazoches
Eglise Saint-Hilaire, Bazoches

Le buste de Vauban, seigneur des lieux par la volonté de Louis XIV, domine la place de la Fédération du petit village de Bazoches.

Eglise Saint-Hilaire, Bazoches
Eglise Saint-Hilaire, Bazoches

Saint-Léger-Vauban n’est pas très loin et l’Abbaye de la Pierre qui vire non plus. Toutefois, point de raccourci ravageur! Si Saint-Léger a vu naître notre héros du Génie national en mai 1633, l’Abbaye locale ne fut fondée qu’en 1850 par le révérend-père Jean-Baptiste Muard.

L’église Saint-Hilaire a été érigée au XIIe siècle. Incendiée par les huguenots en 1569, elle est restaurée en style gothique à la fin du XVIe s. et au XVIIe s.

Eglise Saint-Hilaire, Bazoches
Eglise Saint-Hilaire, Bazoches

Le clocher-porche carré, surmonté d’une charpente en pyramide, a remplacé une haute flèche détruite par la foudre en 1864.

Eglise Saint Hilaire, Bazoches
Eglise Saint Hilaire, Bazoches

L’église Saint-Hilaire se compose d’une nef unique, voûtée d’ogives, retombe sur des demi-colonnes, directement engagées dans les murs dont les chapiteaux sont simplement épannelés. La nef est percée,  au sud, d’étroites  fenêtres  modernes en plein cintre. Elle a conservé son dallage du XVIIe siècle.

Eglise Saint Hilaire, Bazoches
Eglise Saint-Hilaire, Bazoches

Elle dispose d’un magnifique maître-autel offert par la famille Vibraye, descendante de Vauban. La famille Hurault-Vibraye offrira plus tard l’ensemble des peintures murales réalisées dans la chapelle Saint Sébastien.

Eglise Saint Hilaire, Bazoches
Eglise Saint Hilaire, Bazoches

Ces peintures murales sont à mettre au crédit de Raphaël Bodin, peintre-décorateur installé à Bourges, qui les a exécutées en 1899. En 1900, la commune scelle une plaque commémorative pour rappeler que les « restes charnels » de Vauban se trouvent dans cette église.

Eglise Saint Hilaire, Bazoches
Eglise Saint Hilaire, Bazoches

La chapelle de la Vierge.

Eglise Saint Hilaire, Bazoches

Les vitraux ont été réalisés par Lobin de Tours, en 1865. Ici, le Christ et Saint Hilaire.

La chapelle Saint-Sébastien abrite le caveau du Maréchal Vauban, dont le château domine le village.

Château de Bazoches, demeure de Vauban
Château de Bazoches

Impossible d’échapper à cette anecdote cocasse et irrésistible. L’église Saint-Hilaire est dédiée à Saint Sébastien et, tout naturellement, le tombeau familial de Vauban y est installé selon les volontés de l’inventeur du Génie, décédé le 30 mars 1707. Il avait fait ériger la chapelle à dessein en 1688. Mort à Paris, il n’y eut qu’une absoute à l’église Saint Roch avant que la dépouille ne soit transportée en Bourgogne. D’ailleurs, une plaque de marbre et de calcaire énumère les titres du Maréchal et de son épouse, Jeanne d’Osnay.

Eglise Saint-Hilaire, Bazoches
Eglise Saint-Hilaire, Bazoches

A la Révolution, le tombeau placé sous l’autel est profané. Il s’agit de récupérer le plomb des cercueils en vue de fabriquer des munitions. En 1808, Napoléon, fervent admirateur du Génie, décide de transférer son cœur à Paris, aux Invalides. Opportunément, une boîte en plomb contenant le précieux organe aurait été découverte scellée sous l’autel en 1804.

Le transport jusqu’à Paris est épique. L’équipage chargé de convoyer le précieux se goinfre et s’enivre à la mode bourguignonne et morvandelle. En retard, la brigade file bon train vers Avallon. Arrivé sur place, alors qu’il doit déposer la cassette de plomb à l’église Saint Lazare, le gendarme constate qu’elle a disparu. Ni une ni deux, demi-tour! Les fossés jusqu’à Bazoches sont sondés et on retrouve la boîte dans l’écurie du château, sous le foin. La relique attendra deux années supplémentaires à Avallon avant de rejoindre finalement le dôme des Invalides.

Eglise Saint-Hilaire, Bazoches
Eglise Saint-Hilaire, Bazoches

En 1879, le caveau de l’église Saint-Hilaire est à nouveau ouvert et on y découvre quatre crânes ! Après enquête, il s’agit bel et bien des dépouilles du Maréchal et de son épouse auxquelles sont jointes celles de leur fille ainsi qu’une petite fille. La progéniture mâle de Vauban n’a pas survécu et il eut environ une demi-douzaine d’enfants naturels en sus de Charlotte et Jeanne-Françoise. Charlotte aura onze enfants dont un seul aura une descendance, Jean-Charles (les propriétaires actuels du château de Bazoches descendent directement de cette branche familiale), tandis que sa sœur, décédée subitement au château à l’âge de 35 ans, aura un fils unique sans descendance.

Eglise Saint-Hilaire, Bazoches
Eglise Saint-Hilaire, Bazoches

Jolie balade à Bazoches, un village tranquille dans la Nièvre.

Son château, son église et son Maréchal.

Eglise Saint-Hilaire, Bazoches
Eglise Saint-Hilaire, Bazoches

Eglise Saint-Hilaire, 58190 Bazoches

Toutes les images ou vidéos qui ne sont pas de ma production vous emmènent directement vers leur site hébergeur par simple clic. Une occasion supplémentaire d’être curieux et d’en apprendre bien davantage sur le sujet traité ici!