Berners Tavern à Londres

Berners Tavern London https://www.bernerstavern.com/

Chic et bon !

Impossible de louper la BT Tower, point haut du quartier de Fitzrovia, qui est le centre de télécommunication de Grande Bretagne. Nous sommes dans le Grand Londres, le Middlesex, à cheval sur les boroughs de Westminter et Camden. La Berners Street est l’une des rues chics de Londres, associée à la littérature et à la petite histoire qui fait sourire.

Charles Dickens, une fois encore, est fortement associé à ce quartier, où résidait sa famille. Il n’est pas le seul « artiste », puisque vous croiserez également les résidences de Sir William Chambers et Thomas Collins, architectes, ou bien encore les maisons de John Opie et Henri Fuseli, peintres renommés de la fin du XVIIIe s.

Berners Tavern London
Berners Tavern London

Cette rue a toujours été cossue et elle fut le théâtre d’un hoax devenu célèbre. En 1809, l’écrivain Theodore Hook se promène alors avec son ami, Samuel Beazley, et leurs pas s’arrêtent au droit du numéro 54 de la Berners Street. La « pauvre » Mrs Tottenham, cossue résidente de l’immeuble, va faire les frais de la prémonition diabolique de l’écrivain :

Je te fais le pari que demain cette adresse sera la plus célèbre de Londres !

Le pauvre Samuel ne l’apprendra que sur le tard, car le coquin ne se révélera que bien des années après, mais son ami Hook avait rédigé quelques semaines auparavant des milliers de lettres auprès de fournisseurs, gens de services et même des membres du gouvernement, les invitant chacun à se présenter le même jour au 54, Berners Street, à la demande pressante de l’infortunée Mrs Tottenham qui se vit livrer en quelques heures du charbon, des robes et des jupons, des poulets, des livres, des meubles etc. A tel point que la police dut barrer la voie aux deux extrémités en cours de journée tant la rue se trouvait encombrée d’une multitude d’objets et de badauds curieux se pressant à ladite adresse.

Comble de la plaisanterie potache, Hook ne connaissait pas sa victime.

La Berners Street étant synonyme de gens de bonne fortune, quoi de plus normal que d’y trouver l’Hôtel London Edition, digne représentant d’une chaîne luxueuse internationale. La photo d’introduction de cet article vous renvoie directement sur leur site à l’instar de cette vue magnifique du bar :

The place to be d’une clientèle jet set qui aime se montrer, habituée des palaces ou des endroits fantaisistes. Personnellement, j’y avais surtout vu une étoile Michelin, amplement méritée tant le repas fut à la hauteur de nos espérances. Le seul bémol est le côté « branché » : musique à fond pour masquer le brouhaha de cantine amplifié par la hauteur des plafonds et pénombre underground pour privilégier le côté show case. Voilà pourquoi vous ne verrez que peu de photos de cet endroit dans cet article. Sinon, nous étions assis ici :

Berners Tavern, London
Berners Tavern, London

Comme vous êtes… Un doute? Mais j’ai la preuve !

Berners Tavern London
Berners Tavern London

Fabuleux tartare au couteau, -pardon ! Aged buccleuch estate beef tartare english, mustard mayonnaise, sourdough crouton, shaved radishes parfaitement relevé par la brigade du chef, suivi d’un Berners Tavern mac and cheese with red wine braised beef blade revisité magnifiquement par Jason Atherton. Méfiez-vous des chefs anglais et des mets anglais en règle générale ! Plus d’une fois, ils vous surprendront très agréablement. Au passage, voici le palmarès de Jason Atherton :

  • 1996, meilleur jeune chef d’Angleterre, Sunday Times
  • 2001, meilleur chef du Middle East
  • 2006, homme de l’année, Arena Magazine
  • Premier couteau de Gordon Ramsey, étoilé au Michelin, qu’il quitte en 2010
  • 2011, première ouverture et première étoile la même année !
  • 2012, 2013, 2014, chef de l’année

C’était beau, c’était copieux et c’était bon. Quoi demander de plus pour un réveillon de Noël ?!

Oui. Il ne faisait pas bien clair et, deux fois oui, il fallait parfois hausser le ton pour s’entendre comme on peut le faire à la Coupole certains week-ends, mais bon…. Le Berners Tavern ne coûte pas plus cher, service compris, qu’une brasserie parisienne. Et contrairement à mon ressenti, forcément tout personnel, concernant le Hilton Euston London, j’ajouterai : comme une brasserie parisienne, mais en mieux.

Berners Tavern, London
Berners Tavern, London

Las des « grands restaurants » qui se reposent souvent sur les coups sûrs de la Saint-Jacques et du foie gras à toutes les sauces et escalopades possibles, le chef du Berners Tavern, que vous croiserez peut-être dans l’un de ses établissements à Londres, Shangaï ou Dubaï ose la revisite de plats simples, gourmands et raffinés à moins de quarante euros les deux assiettes.

Pari réussi !

Le restaurant jouant la carte de la diversité des producteurs mondiaux, il est possible de sortir un vin blanc ou un rouge exotique pour un prix relativement doux. Il est très difficile de donner une idée de prix moyen par convive tant les offres sont variées entre cartes, menus, plats etc.

Toutefois, si j’en ai l’occasion un jour, j’y retournerai.

C’est tout dire…

BERNERS TAVERN, 10 Berners Street LONDON, 44 (0)20 7908 7979

Toutes les images ou vidéos qui ne sont pas de ma production vous emmènent directement vers leur site hébergeur par simple clic. Une occasion supplémentaire d’être curieux et d’en apprendre bien davantage sur le sujet traité ici!

2 replies to “Berners Tavern à Londres

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star