Hôtel du Danube, Paris

L’hôtel du Danube

So cosy…

Dans une rue parallèle à la Seine, coule la rue Jacob qui s’étend de la rue de Seine à la rue des Saints-Pères dans le 6e arrondissement de Paris. Les bâtiments datent des XVIIIe et XIXe siècles et de nombreuses plaques figurent que nous ne sommes pas dans une rue ordinaire de la capitale.

Sans être exhaustif, jugez plutôt :

  • au n°10, un ancien cabaret, l’Echelle de Jacob
  • au n°12, l’ancien hôtel particulier du maréchal de Saxe
  • au n° 14, Richard Wagner séjourne en 1841
  • au n°18, ancienne résidence de Prosper Mérimée, s’établit, en 1860, Pierre-Jules Hetzel, éditeur de Charles Baudelaire, Honoré de Balzac, Victor Hugo, Jules Verne, George Sand…
  • au n°19, la revue L’Esprit prend ses quartiers en 1945, puis Jane Birkin, plus récemment dans les années 1990-2000
  • au n°20, l’atelier d’Eugène Delacroix, qui devint Temple de l’amitié, et salon littéraire plus connu sous le nom de Salon de l’Amazone tous les vendredis, sur une idée originale de Natalie Clifford-Barney, romancière américaine, féministe d’avant garde. Le bâtiment, construit initialement par le maréchal de Saxe pour sa maîtresse, classé mais non visitable, deviendra au cours de la Belle Epoque et durant l’Entre deux guerres le dernier salon littéraire favorable à la libérations des mœurs et des arts, fréquenté par Colette, Renée Vivien, Marguerite Yourcenar, Auguste Rodin, Paul Valéry, Pierre Louÿs, Anatole France, Jean Cocteau, André Gide, Françoise Sagan, Marie Laurencin, Paul Claudel etc.
  • au n°27, débutent les éditions du Seuil, avant de céder la place aux Arènes
  • au n°28, Colette goûte ses premiers succès littéraires vers 1895
  • au n°32, Ladurée s’installe dans le macaron bien avant le LouvreLe pâtissier Ladurée au Louvre Paris
  • au n°33, le n°20 fait des émules puisque s’y érige la Fédération française des sociétés féministes, aujourd’hui siège des Editions des femmes
  • des n° 37 à 45, une institution privée pour jeunes filles voit le jour en 1853, le Cours Désir
  • au n°40, le germanopratin s’invite et l’esprit de Saint-Germain-des-Prés chante les mots de Léo Ferré, dès 1948. Le cabaret aux Assassins verra passer Henri Salvador dans ce dernier temple parisien de la chanson paillarde qui fermera ses portes en 2003. Dans l’un des appartements du n°40, Anne Pingeot et sa fille Mazarine seront soustraites à la surveillance étroite de la presse durant le premier septennat de François Mitterrand
  • au n°44, l’Hôtel d’Angleterre abrite l’ambassade d’Angleterre
  • au n°46 , réside, en 1764 Laurence Sterne, l’un des écrivains inspirateurs du mouvement moderne
  • au n°52, l’hôtel de Hambourg, où séjourne Benjamin Franklin
  • au n°56, l’hôtel d’York, où sera signé en 1783 la fin de la guerre d’indépendance des Etats-Unis, abritera un temps la Commission nationale de la communication et des libertés (CNIL)

Nul ne sait si, en 1605, l’épouse d’Henri IV, la Reine Margot ou Marguerite de Valois, songea à tant de possibilités lorsqu’elle chassa les frères de la Charité pour les remplacer par des augustins, érigeant ainsi dans son couvent un autel de Jacob qui laissera son nom à cette voie si symbolique de l’esprit de Saint-Germain-des-Prés.

Et c’est au numéro 58, le charmant hôtel du Danube nous accueille.

Hôtel du Danube, Paris
Hôtel du Danube, Paris

Personnel charmant pour ce bâtiment coquet et parfaitement cosy, où la réception n’est pas faite pour être simplement visitée mettant ainsi à votre disposition salon de détente, coin wi-fi et ordinateur de courtoisie.

L’appartement donnant sur cour bruisse parfois des souvenirs liés à l’ancienneté du quartier et aux constructions hors normes nostalgiques d’une autre époque, mais le confort réel de la chambre efface rapidement ce petit inconvénient. Cosy, vous avais-je dit d’entrée…

La salle de bains arrachera une larme aux amatrices de bidet et les sourcilleux du marbre en auront pour leur argent. Que demande le peuple ?

Le petit-déjeuner n’est pas en reste et permet, dans une pièce dédiée, de profiter d’un moment continental qui n’a pas cédé à la mode du buffet et des 18 à 20 € de moyenne qu’il faut parfois déplorer dans certains établissements de cette catégorie.

A noter, une charmante cour intérieure, bien agréable…quand le temps le permet !

Hôtel du Danube, Paris
Hôtel du Danube, Paris

L’hôtel du Danube, lové dans ce quartier parisien historiquement si féministe, a tout pour plaire et notamment sa très grande proximité avec le Louvre, distant de 5 minutes à peine en pas de promenade. Avec une vente ciblée sur internet, visez pour cet appartement, composé de deux vraies chambres (trois hôtes maxi) ou d’une chambre avec vaste bureau de travail, une offre tout compris B&B à moins de 160€.

Et, à ce prix, c’est forcément un « Paris » réussi !

HÔTEL DU DANUBE 58, rue Jacob 75006 PARIS 01.42.60.34.70

Toutes les images ou vidéos qui ne sont pas de ma production vous emmènent directement vers leur site hébergeur par simple clic. Une occasion supplémentaire d’être curieux et d’en apprendre bien davantage sur le sujet traité ici!