Grille de la Cour d'Honneur du château de Versailles 3

Deux jours au château de Versailles

Toi, moi, nous, vous, eux…

Il est assez rare que je rédige des articles, où je vous explique qu’il faut entrer par la porte pour dîner dans tel resto, ou bien encore qu’il est nécessaire de passer par la sortie pour en terminer avec une visite de château. Pour Versailles et son château, je fais une exception notable!

D’abord, pour balayer une idée reçue. Il est possible de voir beaucoup de Versailles, sans imprimer le rythme d’enfer du tour opérateur Polonais qui était à nos côtés dans la file d’attente : « On revient de la Tour Eiffel et là, on a trois heures pour Versailles, après c’est le Musée d’Orsay, puis dîner avec découverte de la Butte Montmartre ce soir » . Un café, l’addition et un peu moins de vent, s’il vous plaît!

Je vous propose, dans cet article, une espèce de « tableau d’assemblage » d’une visite de deux jours du Parc du château de Versailles, dont le château proprement dit a été classé en 1862 et l’ensemble architectural et paysager dans le cadre d’un décret détaillé de 1906.

Et plus précisément encore, j’essaierai de vous décortiquer certains aspects pratiques, car de la prise des billets, en passant par la queue et la déambulation champêtre, certains kilomètres comptent double sur le site royal !

La billetterie de Versailles est tellement complexe que la direction a dû, elle-aussi, créer un tableau d’assemblage. C’est pas la SNCF, mais pas loin (l’image possède un lien actif).

Avec eau ou sans eau. Avec guide ou sans guide. Avec bosquets musicaux, oui mais pas les jours de grandes eaux musicales.

-Mais alors, les jardins? C’est gratuit?

-Non. Enfin, le parc, si, mais les jardins, non. Disons que les jours de jardins musicaux comme aujourd’hui, c’est payant, mais pas les autres jours. Remarque, sauf si tu as les grandes eaux musicales le soir, car là c’est payant. Au fond, comme j’ai rien capté, j’ai pris le paquet complet, tu as aussi les Écuries royales comprises dans le billet, mais les carrosses, c’est gratuit.

-Bah! On s’en moque du billet puisque c’est gratuit!

-Nan, écoute ce que je te dis : la Galerie des Carrosses, c’est gratuit, mais pas les écuries ou les spectacles équestres. J’y ai passé assez de temps sur le net ! Finalement, on s’en fiche, c’est fermé de toute manière.

-Les carrosses?

-Non! Les écuries !

Je vais être honnête. Les enfants de moins de 10 ans, en dehors de sorties scolaires ou de visites élaborées en groupe à leur attention, c’est la galère assurée. Pour les plus petits (en âge et en taille, les pauvres), ils auront de quoi écrire une thèse à la puberté sur « Tourisme, fessiers et territoires » tant leur visite risque de se résumer à un outrage oculaire sponsorisé par Lee, Levi’s ou Diesel. L’avantage, vous me direz, c’est qu’ils en sortent bilingues et langues O’ certifiées première année, puisque à force de se prendre les Nikon dans la tête, qui se balancent comme des frondes au bout des bandoulières, ça finit toujours par rentrer. La bosse des langues dès le plus jeune âge, ça passe aussi par là.

Et pour les seniors, me direz-vous? Versailles reste quand même bien plus violent que le Moulin Rouge ou le Crazy Horse pour les soixante ans de mariage. J’ai même soupçonné des Catherine de Médicis en puissance venir en testing, car il faut un sacré bilan de santé pour affronter le Koh-Lanta du bassin et de l’allée traversière quand on a plus de 80 balais!

Côté handicap, le château a fait le maximum (et son personnel est toujours vigilant pour porter assistance afin de simplifier la visite), même si ce ne sera jamais assez pour des hôtes qui souhaitent vivre les mêmes émotions que les personnes valides, mais les conditions naturelles du site sont parfois bien difficiles.

Nous avions opté pour un pass deux jours avec jardins. Vous avez votre billet ? En route!

Côté hôtel, je vous recommande...Le Versailles! Idéalement situé, à trois minutes de pas promenade, disposant d’un parking sécurisé et d’un personnel très aimable. Une petite soirée très réussie Chez Ange, à quelques pas de plus et hors attrape-touristes, histoire de rester dans le Napoléonien, et un dîner au Pavillon Colbert, histoire de confirmer que l’erreur est humaine. Voilà l’affaire résumée sur le plan de Versailles, merci Google !

Pourquoi est-il intéressant de choisir un petit périmètre resto/hôtel/château ? Tout simplement en raison de la distance à venir des jours 1 (rouge) et 2 (bleu). J’ai laissé le même petit point rouge, Chez Ange, et vous mesurez ainsi au mieux ce qui vous attend.

La vie de château, ça se mérite! Le jour 1 : Grand Trianon, Petit Trianon et Hameau de la Reine. Et là, commence le périple. Ulysse et l’Odyssée, c’est rien quand on croise les mines déconfites sur le chemin du retour! Entrée A ou entrée B? Au scrabble, certains mots comptent triple, mais à Versailles ce sont les lettres. Que choisir entre A et une heure de queue ou B variant de une à trois heures de file? Aucune, mon Loulou! Vous vous dirigez côté Parc, en contournant le château par la gauche une fois passé le check-point du portail de la Cour d’Honneur ou, encore mieux, par la ville. L’achat des billets sur place est possible pour les deux Trianon.

Et ensuite, tout va bien pour le Grand Trianon et le Petit Trianon. A l’inverse, le Hameau de la Reine, où se trouve la Maison de la Reine et toutes les folies magnifiques, jardins et autres merveilles, cela se révèle plus compliqué… avec un réseau téléphonique surprenant. A Versailles, les Orangeries, oui. Le jus d’orange à 4€ le gobelet, oui. L’opérateur Orange, c’est non. Même si vous avez la très performante application mobile du château, ça coince dans les allées pour accéder à la ferme et au Hameau de la Reine. Or, Trianon est un village que Louis XIV a acheté pour y établir son château de détente. Les erreurs de parcours se paient donc à la même mesure…celle d’un village (un clic sur le pavé ci-dessous vous emmène dans une vue globale, puis secteur par secteur, merci Google).

Et le jour 2, château, Jardins musicaux et Galerie des Carrosses. Pourquoi le jour 2? D’abord, en raison des horaires d’ouverture de l’ensemble Trianon : 12h30. Il s’agit donc de visites d’après-midi (et nous sommes déjà beaucoup moins nombreux, en raison des tours opérateurs qui, eux, sont déjà en train de visiter les Arènes de Nîmes ou l’Opéra de Sidney. Trois heures de visite versaillaise pour un touriste Chinois, c’est deux heures de queue, cinq minutes de Chambre de l’Empereur, six minutes de Galerie des Glaces, quatre minutes de Chambre de la Reine, quinze minutes de boutiques et trente minutes de file pour aller aux WC ou avaler un sandwich.

Ça, c’est Paris !

Pour entrer au château, il y a trois écoles. Soit vous achetez un billet horodaté coupe-file (mais ça marche pas pour les pass deux jours, ma pauvre Lucette!), soit vous imprimez votre billet à l’avance et vous faites la queue. De toute manière, vous ferez la queue. Ah oui! La troisième solution. Facile. Se faire élire Président de la République et organiser un G7 à Versailles, là, tu grilles tout le monde. Le site internet de Versailles vous le dit : il faut venir à 9 heures pour le château.

C’est absolument vrai. Et quand tu arrives à 9 heures, pensant être le premier, tu te dis que t’en as déjà une grosse poignée qui a dû remballer la Quechua en loucedé et qu’il faudra laisser passer la bonne dizaine de bus qui a déjà déversé son flot de visiteurs avant toi. 9 heures à la grille (les Jardins ouvrent à 8 heures), ça donne ça :

En effet, il faut également préciser que le site internet n’est pas à jour. Le pavillon A dont on te dit qu’il est réservé aux individuels munis de billets, celui situé près de la Chapelle emmaillotée en pochette surprise à droite, il ne sert à rien pour ta visite. Ce sont les groupes avec visites guidées qui passent par-là grâce à un accès direct depuis la rue Robert de Cotte. Panique à bord! Et mon billet horodaté garantissant un passage dans la demi-heure? Respire. Souviens-toi que tu étais enthousiaste quand on t’a proposé de venir t’encastrer dans les 8 millions de visiteurs annuels. Je t’explique. Tout ça, c’est de la faute de François Hollande.

Accès château de Versailles par la Cour d'honneur 3
Accès château de Versailles par la Cour d’honneur 3

En 2016, le Président a inauguré le Pavillon Dufour, le nouveau hall d’accueil des visiteurs, en profitant au passage pour caser une boutique, un accès aux jardins et Alain Ducasse au piano. Du coup, tout le monde doit se rendre au pavillon B ! A gauche, c’est ton billet coupe-file et à droite c’est ton billet imprimé sur le net ou ton pass deux jours. Et si tu n’as pas ton billet, inconscient(e) que tu es!, tu vas faire la queue dans le premier pavillon à gauche et tu reviens lire ce blog dans deux ans. Tiens! Il est déjà 9h30.

Ça passe vite, n’est-ce pas? Bah non! Pas tant que ça. Soyons honnêtes. Une heure de queue pour une arrivée à 9 heures et jusqu’à trois heures pour les arrivées plus tardives. La photo ci-dessus, ce ne sont pas les visiteurs qui sortent croisant les visiteurs qui entrent. Pour comprendre l’affaire, il faut utiliser Google que je ne remercierai jamais assez pour son implication dans cet article. Moi aussi, comme vous, vu de haut, je trouvais qu’ils auraient pu passer un coup de balai avant le passage du satellite, car les abords, ça fait pas propre :

Et finalement, je n’avais pas bien saisi…

People, foule, cohue, hystérie, passage par une phase pseudo dépressive, puis euphorie communicative quand tu franchis la plaque où t’as eu une plombe le temps de lire que François Hollande avait eu l’honneur d’inaugurer le pavillon où DEUX hôtesses scannent les billets puis où tu passes ton téléphone, ton sac et ton squelette dans LE SEUL scanner qui te permet d’accéder au Graal ! Si après ça, tu viens avec deux bouteilles de vodka, un coupe choux, une valise de deux mètres carrés, un portable pas chargé et de la mauvaise humeur, franchement c’est que t’es pas raisonnable. Ou alors, t’es un aventurier moderne. La sécurité est à ce prix et elle ne manque pas. Donc j’en plaisante, mais il n’y a pas grand-chose à reprocher côté organisation. Vous croiserez également pas mal de militaires du plan Vigipirate, sans que cela soit anxiogène non plus, mais c’est rassurant.

En période de forte affluence, le billet horodaté, cela peut permettre une attente écourtée, mais pas de conte de fées pour autant. Disons une à deux heures « en ligne droite » comme ceci à 9h30 du matin :

Accès château de Versailles par la Cour d'honneur 11
Accès château de Versailles par la Cour d’honneur 11

Tout cela, lignes droites ou sinueuses, dans un joyeux bazar plus ou moins organisé par un service d’ordre qui s’assure toujours de l’absence de rixe, car c’est parfois un poil tendu.

Une fois à l’intérieur, il y a deux choses à savoir pour maîtriser l’espace (en sachant que le temps, c’est facile: les portes ferment à 18h30) :

  • la majorité des personnes devant et derrière vous ne fera que les appartements de la Reine et du Roi ainsi que la Galerie des Glaces. Soit ils n’ont pas le temps de faire autre chose (tours opérateurs), soit ils se fichent royalement du reste, car ce n’est pas leur Histoire et ils sont juste venus pour faire la photo qui, sur Insta, témoignera de leur venue sur place. C’est ce qui nous différencie des chats au niveau du marquage de territoire. En conséquence, restez zen et ne commencez pas à courir à leur cadence, car vous raterez des salles en survolant -comme eux- bon nombre d’œuvres magnifiques.
  • toute sortie est définitive. Moralité : on ne sort pas! Et sachant que la visite se fait assez souvent à sens unique, n’hésitez pas à demander aux gardiens comment revenir dans la cour intérieure (ou demandez Ladurée, comme ça c’est plus simple) si vous tenez à visiter tranquillement des salles survolées. Avec cette méthode, j’ai non seulement réussi à faire l’Opéra, mais également la Salle des Croisades.

Enfin, même si les plus grands d’entre nous décoderont sans peine certains aspects de la vie du château, Versailles n’est pas le dernier club échangiste à la mode. Les mains qui se sont frottées à ma bouteille d’eau vide dans la poche n’avaient rien de flatteur, et c’est bien une réalité du site !

Si vous ne pouvez vous passer de votre four à micro-ondes lors de vos voyages ou de toute autre valise encombrante, utilisez les consignes sécurisées! Dans ce domaine, seuls les touristes asiatiques sont les mieux préparés. Certes, ils ont l’air de parachutistes qui auraient mis le matos à l’envers, mais ils ne se promènent pas, eux, comme les touristes Frenchies en totale confiance et sac en bandoulière prêt à ouvrir.

Et le top du geek, c’est…?

Notamment dans la Boutique de Marbre, vous trouverez ces bornes de rechargement de mobiles, totalement gratuites. Vous la trouverez en vous rendant dans les Appartements de Mesdames.

Voici donc les quelques conseils pratiques que je pouvais vous offrir en guise d’apéritif à cette visite du Domaine de Versailles ; Potager du Roi, Écuries royales, Spectacles et Domaine de Marly non compris, il faudra revenir pour cela. Tous les passages surlignés renvoient vers les articles correspondant.

Statue équestre de Louis XIV château de Versailles

Si pour Henri IV « Paris vaut bien une messe », Loulou quant à lui mérite bien une visite, même si le mobilier d’époque se fait rare, Révolution oblige. La statue équestre de Louis XIV est assez significative de l’impression qui se dégage lors de la visite : tout est parfaitement entretenu. La statue de Louis XIV a en effet « glissé » en 2006 lors de la restauration de la grille royale de la Cour d’Honneur. Elle s’est retrouvée sur la place d’Armes du château en 2009. Initialement, Louis XVIII avait commandé cette statue pour la place de la Concorde. Le léger souci de disproportion entre le cavalier et le cheval tient au fait que deux sculpteurs se sont succédés pour la réalisation. Pierre Cartellier étant décédé en 1831, c’est Louis Petitot, son gendre, qui s’occupera de Louis XIV.

En parcourant les allées du château, les parcs, jardins, hameau et domaine du Trianon, vous contemplez des œuvres qui ont été majoritairement restaurées au cours des deux dernières décennies grâce au mécénat d’entreprises Françaises pour la plus grande partie.

CHÂTEAU DE VERSAILLES 78000 VERSAILLES ouvert de 9 heures à 18h30.

Toutes les images ou vidéos qui ne sont pas de ma production vous emmènent directement vers leur site hébergeur par simple clic. Une occasion supplémentaire d’être curieux et d’en apprendre bien davantage sur le sujet traité ici!

Je remercie châteauversailles.fr qui m’a beaucoup aidé dans la mise en valeur de mes captations images et vidéos, grâce aux différentes présentations du site que je vous invite à rejoindre pour plus d’information :

http://www.chateauversailles.fr/
http://www.chateauversailles.fr/

2 réflexions sur “Deux jours au château de Versailles

Les commentaires sont fermés.