Vannes le Port

Vannes, presque la mer.

Ville fortifiée et piétonne

Ne nous le cachons pas : Vannes ne présente d’intérêt majeur que pour sa vieille ville fortifiée autour de la cathédrale Saint-Pierre. Pour le reste, c’est une préfecture comme les autres avec ses zones commerciales, sa banlieue et ses zones artisanales.

Dans cette vielle ville totalement piétonne, où se côtoient crêperies, restaurants traditionnels et de poissons, se dresse en effet une cathédrale de style gothique élevée sur les ruines d’une église romane. 110 mètres de long pour 21 mètres de hauteur maximale, l’édifice en impose.

Richement dotée, François Ier n’y étant pas étranger une fois encore, elle interpelle par sa richesse architecturale ; sept siècles de construction n’y étant sans doute pas étrangers.

Et le regard s’arrête sur ce qui ne peut être visité…

Le grand orgue se chargeant des oreilles…sans les interférences modernes, cela va sans dire.

Parfois, co-existent des quartiers dans le quartier, c’est le cas de Patern et de son église.

Vannes, c’est d’abord une vieille ville fortifiée avec ses portes. La Porte Prison ou la Porte Saint-Vincent ouvrant sur le port, ou bien encore la Porte Tour ouvrant sur les jardins des remparts

La cité ne brille pas que par ses vieilles pierres, surtout lorsqu’il s’agit d’honorer le jazz comme en ce mois de juillet !

Le Quai Simone Veil s’ouvre sur le port et c’est encore une autre ambiance qui mène jusqu’aux lieux d’animation plus modernes comme le casino ou l’Aquagolfe

Vannes, c’est une succession de clins d’œil qui invitent à y revenir pour ciseler chaque nouveau détail qui s’invitent à nous dès que la porte de l’hôtel est franchie.

Vannes Porte saint Vincent
Vannes Porte saint Vincent