Le Princesse Flore à Royat

Le Princesse Flore - Le 7th flore - La Flèche d'argent - Royat

Roya(t)l Flore !

Enfin, nous y sommes ! Non pas que les versions antérieures étaient déplaisantes – loin de là ! – mais certaines approximations cadraient difficilement avec le prestige affiché pour ce lieu emblématique de la place Allard à Royat, au cœur de l’Auvergne., le Princesse Flore.

Je me souviens des frigos fermés assez tôt en début d’après-midi ne permettant pas la collation ou bien encore ce très joli bar agrémenté d’une terrasse au rez-de-chaussée, où il fut d’abord quasiment impossible de consommer sans paraître iconoclaste, puis dans une version plus récente, bien difficile d’obtenir sa commande … venant du 7e ciel par ascenseur non réservé au personnel. Clermont-Ferrand tient enfin son hôtel de luxe, le Princesse Flore, adapté également au tourisme d’affaires.

Le Princesse Flore - La Flèche d'argent - Le 7th Flore à Royat (Puy-de-Dôme)
Le Princesse Flore – La Flèche d’argent – Le 7th Flore à Royat (Puy-de-Dôme)

Commençons par le commencement et passons par la réception qui est commune à trois établissements. L’hôtel tout d’abord, puis le restaurant La Flèche d’Argent (feu la Table d’Isidore… qui n’était pas une allusion au Casino appartenant au Groupe Partouche situé non loin de là, mais au créateur de l’établissement se prénommant également Isidore) et, enfin, Le 7th Flore (ex-Terrasse panoramique qui a été, un temps, un véritable rooftop, mais qui s’est également beaucoup cherchée).

L’accueil est bien entendu au niveau du standing affiché, sans être pour autant glacial, et le personnel est à l’écoute de vos demandes, y compris pour les amateurs de peignoirs à la bonne taille (souhait exprimé à la réception quelques jours avant notre arrivée). Le peignoir revêt toute son importance ici, car l’hôtel est accolé au Centre thermoludique Royatonic et un accès direct par ascenseur permet un moment de détente et de relaxation très appréciable après une bonne journée de balade à Clermont ou sur le Puy-de-Dôme. Côté bains, vous avez de quoi barboter et la détente est garantie.

Chambres spacieuses et insonorisées, service d’étage aux petits soins et plateau d’accueil complètent le check-in qui annonçait déjà la bonne tonalité du séjour : zen.

Pour les indécrottables du calfeutrement dans la chambre, room service à toute heure, télévision à écran plat qui fonctionne dans toutes les langues courantes, sauf le Ch’ti à la rigueur, et minibar minimaliste toujours décevant dans ce type d’établissement, mais cet ustensile réfrigéré n’a plus la côte dans les hôtels depuis bien longtemps ; la responsabilité étant partagée entre les professionnels trop gourmands et les clients… trop gourmands.

Le petit-déjeuner du Princesse Flore, il faut en parler ici, tant j’ai connu ses multiples évolutions. Les co-directrices, Flore Fartaria et Anne Golfier, ont choisi, comme pour le restaurant, la continuité dans la modernité avec une pointe d’épure bien agréable.

Le Princesse Flore à Royat (Puy-de-Dôme)
Le Princesse Flore à Royat (Puy-de-Dôme)

Lors de mon dernier séjour, le petit-déjeuner était entré dans sa phase Star Wars. Le coin thé prenait un espace complet, l’espace céréales était digne d’un rayon de chez Carrefour et les viennoiseries inondaient une table complète, sans compter les points chauds et l’espace froid avec les jambon d’Auvergne, saumon fumé, fromages locaux, yaourts et j’en passe. Un brunch tous les matins, à prendre en salle ou en terrasse, mais qui présentait l’inconvénient de conserver quelques stigmates en journée et en soirée.

Vu le méli-mélo de produits et l’incapacité de ranger le tout pour le ressortir le lendemain, la Table d’Isidore, intriguait les clients extérieurs qui n’y étaient pas pensionnaires et me rappelait toujours, lors de mes dîners, que j’avais encore rendez-vous ici demain matin.

Dans la nouvelle organisation « épurée » rien ne manque ! Simplement, une certaine touche de sobriété permet de se sentir au petit-déj’ à la bonne heure et dans une vraie salle de restaurant pour le dîner. Dîner qui sera pour une prochaine fois, car le séjour était trop court pour toutes mes adresses à honorer cette fois-ci. Je sais juste que Aymeric Barbary conduit l’affaire depuis dix-huit mois et que le Bib est déjà au rendez-vous, ce qui n’est guère étonnant quand on sait que cet auvergnat sort tout doit de l’école hôtelière de Chamalières et que le Flore a toujours disposé d’une vraie cuisine qui ne demandait que cette mise en valeur.

Cette fois-ci, je l’ai jouée bistronomique au 7th Flore, donc ce sera pour la prochaine balade en Auvergne !

Si Royat ne vous dit rien et que Clermont-Ferrand ne vous inspire pas davantage, sans compter que le Puy-de-Dôme vous paraît très éloigné de l’ensemble, bonne nouvelle ! Avec la T2C, sans quitter la place Allard, vous accéderez au panoramique du Puy-de-Dôme en une vingtaine de minutes et en moins de temps encore à la Place de Jaude, au centre ville. Un réseau de bus propres et sécurisés qui vous permet de rentrer après 23 heures, histoire de boire un dernière verre et d’écouter de la musique au 7th Flore !

N’oublions pas la jolie ville thermale de Royat qui, à elle seule, vaut le détour et pas seulement pour la Pyromélodie qui se produisait le lendemain de notre séjour. Au début de l’autre siècle, pas moins de cinq sources y étaient exploitées !

Côté budget, on en a pour son argent et pour cause, on est en Auvergne ! Entre les offres spéciales, les périodes de moindre affluence, le surclassement éventuel, c’est plus cher qu’un B&B et beaucoup moins cher qu’une nuit à Paris dans un trois étoiles, où le petit-déj’ gargantuesque est largement moins garanti ! Si je mets un chiffre ici, l’hôtelier pourra se plaindre que je ne joue pas le jeu des tours-opérateurs en grossissant largement le tarif et, à l’inverse, vous l’aurez compris… En un mot, cherchez et vous trouverez votre offre exceptionnelle !

L’essentiel est que cela en vaille la peine et, au final, vous ne serez jamais déçu.

Toutes les infos utiles sont sur leur site :

Le Princesse Flore à Royat
Le Princesse Flore à Royat

LE PRINCESSE FLORE, 5, Place Allard 63130 ROYAT 04.73.35.63.63

Toutes les images ou vidéos qui ne sont pas de ma production vous emmènent directement vers leur site hébergeur par simple clic. Une occasion supplémentaire d’être curieux et d’en apprendre bien davantage sur le sujet traité ici!

Image à la une : le site internet du Princesse Flore

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star