La Coupole, depuis 1927 à Paris

Après l’Art nouveau, nouvelle balade parisienne dans l’Art déco cette fois. Direction le boulevard du Montparnasse, dans le quatorzième arrondissement et au numéro 102. Le 20 décembre 1927, Ernest Fraux et René Lafon réussissent leur coup. La Coupole est le concurrent direct du Dôme et de la Rotonde – des affaires qui tournent rond en somme-, et les 2500 invités répondent tellement bien à l’invitation pour l’inauguration que les 1500 bouteilles de champagne se trouvent bien rapidement épuisées.

La Coupole, boulevard du Montparnasse, Paris
La Coupole, boulevard du Montparnasse, Paris

Les deux auvergnats demandent au peintre Auffray et à vingt-six de ses confrères d’exécuter des créations originales sur les piliers enduits de faux marbre, classés aux Monuments Historiques désormais, et toute la déco s’ensuit pour faire de ce restaurant un temple de la fête bien avant celui de la restauration et on est loin d’un autre temple de l’Art nouveau à Paris. Ces surprenants pilastres en lap (un faux marbre composé de ciment contenant très peu de fer ) forment une cathédrale pour les habitués du bar américain, où il est de bon ton de descendre quelques verres avant de gagner la salle de restaurant proprement dite. Les peintres y sortent avec leur modèle, les écrivains en mal d’inspiration y retrouvent de la vigueur et les filles de joie… n’y sont pas toujours étrangères.

Brasserie la Coupole Paris
Brasserie la Coupole Paris

Tout naturellement, un dancing ouvrira ses portes en 1928 et les musiciens se précipiteront pour animer encore davantage le Paris insouciant de l’entre-deux-guerres. Inutile de dresser ici la liste des artistes, intellectuels et autres personnalités qui ont pu fréquenter l’établissement. Quel que soit le nom qui vous revienne ou pas, il ou elle y était ! Plus surprenant, le succès ne s’est jamais démenti. A la Libération, la fête reprend. En mai 68, Dany le rouge y tient banquet et en 1995, François Mitterrand, quinze jours avant de mourir, y déguste un curry d’agneau servi façon Coupole (plus d’images sur le site Yakawatch ).

La Coupole le service de l'agneau au curry
La Coupole le service de l’agneau au curry

La Coupole, ce n’est pas ringard. D’ailleurs, elle s’est refaite dernièrement une beauté tout en respectant le style si cher aux habitués. La Coupole, ce n’est pas un piège à touristes. Ou alors la Tour Eiffel est un mécano absurde à fuir à toute allure ! Et si vous y trouvez souvent de nombreux américains, sachez qu’ils cherchent simplement à suivre les pas d’Hemingway – qui y prenait des bitures d’anthologie- dans Paris est une fête.

Et après, que mange-t-on ? C’est du solide, mon Général ! Comme les trente-six piliers de cinq mètres de profondeur qui ancrent le bâtiment dans les anciennes carrières qui hantent le sous-sol. Bar à huîtres et plateaux de fruits de mer pour les audacieux, gros escargots de Bourgogne pour voir grimacer vos voisins US, côte de cochon du Limousin, le plat signature depuis 1927 sur lequel je ne reviens pas, à savoir le curry d’agneau, et bien d’autres mets tantôt brasserie tantôt gastronomique.

Entre 25 et 70 euros à la carte, avec des formules et des menus spéciaux pour les fêtes. Les plus chanceux guincheront ensuite en descendant le grand escalier qui mène au dancing, Ça c’est Paris !

Pour réserver, c’est par ici ! Sans oublier la nouvelle carte de décembre 2017 :

Nouvelle carte 2017 La Coupole, Paris
Nouvelle carte 2017 La Coupole, Paris

LA COUPOLE , 102 boulevard du Montparnasse 75014 PARIS 01.43.20.14.20

Toutes les images ou vidéos qui ne sont pas de ma production vous emmènent directement vers leur site hébergeur par simple clic. Une occasion supplémentaire d’être curieux et d’en apprendre bien davantage sur le sujet traité ici!

2 commentaires

Les commentaires sont fermés.