Galerie Vivienne à Paris

Classée Monument historique depuis 1974, la Galerie Vivienne est un passage de 176 mètres de long sur 3 mètres de large créé en 1823. Rendez-vous à la station de Métro Bourse et accès direct par le 4, rue des Petits-Champs, le 5-7, rue de la Banque ou le 6, rue de Vivienne ( pile en face du passage du Perron qui traverse le bucolique Jardin du Palais-Royal ).

En travaux de réhabilitation depuis 2016, elle est née de l’idée d’un notaire, Marchoux, et de son envie totalement désintéressée (tu parles!) de créer un lieu attractif et très commerçant en réunissant plusieurs immeubles. Tiens, ça me rappelle quelque chose. Revenant des campagnes napoléoniennes, de riches spéculateurs imaginent donc cette version antique de la galerie marchande, sorte de souk bobo avant l’heure.  Il est vrai que le quartier est assez dangereux à l’époque, prostituées et bandits se mêlant à une foule bourgeoise craignant de se salir les guêtres dans la boue. Cette galerie couverte, chauffée et éclairée au gaz ( le premier essai d’éclairage public au gaz remonte à 1825 sur la Place Vendôme, mais les premiers essais sur les Passages Delorme, Montesquieu et des Panoramas remontent à 1816 ), située au cœur du deuxième arrondissement de Paris connaîtra donc un engouement certain… avant un déclin dû au recentrage du luxe vers les Champs-Élysées à la fin du Second-Empire, le baron Haussmann n’étant pas étranger à cette situation.

De style pompéien par la volonté de son architecte Delannoy, elle renaîtra plusieurs fois de ses cendres, au rythme de la concurrence de l’autre galerie majeure du coin, la galerie Colbert, et de l’arrivée ou du départ de grands couturiers tels Jean-Paul Gaultier ou Yuki Torii qui lui permettront de vivre sa seconde jeunesse, celle des défilés de mode. Mais pour l’heure, ça rénove et les commerces sont encore nombreux : boutiques de prêt-à-porter, salons de thés, échoppes gourmandes, caves à vins, épiceries, librairies anciennes, jouets anciens…

Le lifting de la Galerie Vivienne ( 75002 )
Le lifting de la Galerie Vivienne ( 75002 )

Ouverte librement de 10 heures à 20 heures, il n’était pas rare, les jours de pluie, d’y retrouver quelques aficionados de Carlos Gardel, mais depuis le début des travaux… Signalons qu’elle abrita le domicile de Vidocq en version sortie d’écrou et qu’elle fut aussi assidûment fréquentée par Aragon et Colette via la Librairie Jousseaume sise au numéro 45. La Place Colette n’est pas si éloignée, car elle vous permet de tirer un trait droit depuis son emplacement jusqu’à ce lieu si « Belle-Epoque », en passant par le Grand Véfour.

Pour en savoir plus, cliquez donc cliqueur que vous êtes !

La Galerie Vivienne le site internet
La Galerie Vivienne le site internet

LA GALERIE VIVIENNE, 5, rue de la Banque 75001 PARIS

Un commentaire

Les commentaires sont fermés.